Le vermicompostage : de quoi s’agit-il concrètement ? - LRA
16528
post-template-default,single,single-post,postid-16528,single-format-standard,bridge-core-2.2.3,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-28.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Le lombricompostage : un processus simple mais ultra efficace

Le lombricompostage: un processus simple mais ultra efficace

Le lombricompostage : un processus simple mais ultra efficace

Dans la perspective de protection de l’environnement entrepris par l’intégralité des pays de la planète depuis plusieurs années, toutes les initiatives sont bonnes à prendre. Aujourd’hui, il en existe de toutes les sortes allant du plus compliqué au plus simple. Depuis peu, il séduit de plus en plus de monde par sa simplicité et son efficacité exceptionnelle. Effectivement, bien qu’il soit très facile à mettre en place, les résultats qu’il offre sont particulièrement intéressants. En lisant les paragraphes suivants, vous pourrez en apprendre un peu plus à propos de ce processus.  

C’est quoi le lombricompostage ? 

C’est un processus permettant d’obtenir du lombricompost ou du vermicompost en utilisant des lombrics ou des vers de terre spécifiques. Le produit obtenu peut servir d’engrais naturel de qualité, parfait pour faire pousser tous les types de cultures. Cette technique permet de diminuer considérablement la quantité de déchets que vous devez mettre à la poubelle. En effet, vous pourrez utiliser la plupart de vos déchets ménagers tels que les restes de nourriture, les épluchures de légumes et de fruits. Vous pouvez même utiliser les cartons, les coquilles d’œufs ou encore les poussières contenues dans votre aspirateur. Toutefois, pour que les lombrics puissent effectuer correctement leur travail, éviter d’utiliser l’ail, l’oignon, les aliments trop acides ainsi que les déchets difficilement dégradables. Pour réussir un lombricompostage dans les règles de l’art, vous n’avez besoin que d’un lombricomposteur, un appareil à l’apparence rustre, mais vraiment pratique.   

Le principe de fonctionnement du recyclage à l’aide des vers dans un bac

Comme vous le savez déjà, vous devez avoir un vermicomposteur pour pouvoir faire du vermicompostage. Les vers de terre utilisés ne doivent pas non plus être négligés. Pour ce qui est du fonctionnement, mettez d’abord les lombrics dans le bac supérieur de l’appareil. Puis, versez les déchets dans ce même bac afin qu’ils puissent être décomposés par les vers. Ensuite, leurs déjections, qui sont ni plus ni moins le vermicompost, vont tomber dans le bac inférieur, là où vous pourrez les récolter facilement. Le processus ne s’arrête pas là, car les liquides déduits de ces transformations vont tomber dans le bac situé à la base de l’appareil. Vous pourrez également l’utiliser pour nourrir votre terre et la rendre encore plus fertile.     

Les différences entre vermicompostage et compostage 

Bien qu’ils soient assez similaires dans l’ensemble, le vermicompostage et le compostage sont deux processus différents. La différence la plus flagrante concerne les organismes vivants qui s’occupent de la transformation des déchets utilisés pour obtenir du compost. En effet, la décomposition des déchets pour le recyclage à l’aide des vers dans un bac est assurée par des vers de terre spécifiques ou lombrics. En revanche, les déchets sont décomposés par des champignons ou des bactéries, des micro-organismes vivants en grande quantité dans le sol. Par ailleurs, les modes de transformation ne sont pas non plus les mêmes. Pour le premier nommé, la transformation des déchets s’effectue entièrement dans un vermicomposteur. Par contre, pour le second, la transformation des déchets s’effectue en plein air.  

 

No Comments

Post A Comment