Qui est le nouveau président de la Tunisie Kaïs Saïed ? - LRA
15902
post-template-default,single,single-post,postid-15902,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,mkd-core-1.3.3,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-19.2.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Qui est le nouveau président de la Tunisie Kaïs Saïed ?

Tunisie-Président

Qui est le nouveau président de la Tunisie Kaïs Saïed ?

Kaïs Saïed a été proclamé nouveau président de la Tunisie. Sa victoire fait suite à l’obtention de 72,71 % des voix durant le second tour des élections présidentielles. Le scrutin a été organisé le dimanche 13 octobre 2019. Il devient ainsi le successeur de Béjà Caïd Essebsi, mort en juillet 2019 à l’âge de 92 ans. Seulement, qui est ce nouvel homme politique ? Ces paragraphes retracent son histoire ainsi que son ascension au pouvoir.

Un passé sans histoire

 

Kaïs Saïed est né le 22 février 1959. Il a vécu pendant une bonne partie de sa vie à Radès, une banlieue implantée dans le sud de Tunis. Il est le fils d’un fonctionnaire de la municipalité. Son adolescence se passe sans histoire. À 28 ans, il sort diplômé de l’académie internationale de Droit constitutionnel de Tunis. Au même titre que ses prédécesseurs, le chef d’État obtient également un diplôme du Collège de renom Sadiki.

Sa carrière professionnelle décolle quand il devient enseignant-assistant et enseignant à la Faculté des sciences juridiques et politiques de Tunis. Cependant, le futur président a quitté l’établissement en raison d’un différend. En effet, sa thèse a été refusée, l’empêchant ainsi de devenir professeur. Frustré, il entame un tournant dans sa vie professionnelle. Il multiplie ses apparitions télévisées en discutant des droits constitutionnels. Ses nombreuses interventions vont contribuer à sa notoriété. Les experts ont d’ailleurs remarqué durant ses apparitions sa maîtrise parfaite de la langue arabe.

 

Un politicien modeste

 

Cet homme d’État n’a jamais participé à aucune manifestation politique. Il ne s’est inscrit à aucune élection avant celle de 2019 pour devenir une quelconque personnalité. Ainsi, Kaïs Saïed ne possède ni parti politique ni programme. D’ailleurs, c’est cette personnalité complexe qui a incité les jeunes Tunisiens à voter en sa faveur. En effet, les chercheurs estiment que la population préfère se tourner vers ce candidat, à cause de leur déception à l’encontre des élites.

Il convient de rappeler que ce nouveau président n’a prôné aucune publicité tout au long de sa campagne électorale. Sa stratégie s’est ainsi focalisée sur du porte-à-porte en prêchant une démocratie décentralisée et participative. Cette méthode a convaincu les jeunes chômeurs à voter pour l’ex-enseignant. Les 4 derniers mois avant l’élection ont également été marqués par ses déplacements à travers les régions rurales. Ces tournées lui ont permis de gagner des voix rurales.

 

Une stratégie antisystème

 

Le chef d’État n’a encore élaboré aucun programme de restructuration du pays. Cette absence de projet s’explique par le fait qu’il souhaite léguer le pouvoir au peuple. Les jeunes partisans pourront donc participer à la démocratie du pays. De plus, le président désire apporter un rééquilibre au sein des institutions. Néanmoins, le conservateur a largement souligné ses préférences. Il est pour la remise de la peine de mort, pour l’autorisation de l’homosexualité et contre l’égalité dans l’héritage.

Par ailleurs, il faut rappeler qu’obtenir une voix auprès de l’Assemblée est crucial pour asseoir son pouvoir. Toutefois, Kaïs Saïed n’a aucun élu au cœur du système. Les observateurs attendent encore de voir comment le nouvel homme d’État procèdera-t-il pour obtenir l’appui de la majorité.

 

No Comments

Post A Comment