Interdiction des coton-tiges, quels sont les différents moyens pour se laver le oreilles ? - LRA
15894
post-template-default,single,single-post,postid-15894,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,mkd-core-1.3.3,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-19.2.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Interdiction des coton-tiges, quels sont les différents moyens pour se laver le oreilles ?

coton-tiges

Interdiction des coton-tiges, quels sont les différents moyens pour se laver le oreilles ?

Le 1er janvier 2020, les cotons-tiges disparaîtront des étals des marchés français… Nocifs pour l’environnement, favorisant la survenue des infections ORL, ces outils pas si hygiéniques s’évanouiront pour de bon. Si l’impact écologique de la loi Biodiversité ne peut être que saluée, une interrogation reste en suspens : dorénavant, comment se laver les oreilles ?

Supprimer les cotons-tiges : un acte citoyen

 

Saviez-vous que les cotons-tiges faisaient partie des 15 déchets plastiques les plus fréquemment retrouvés sur les plages ?

Leur format mini appelle à la confiance. Et pourtant… Ils passent au-travers des grilles d’épuration et échouent dans l’océan. Légers, ils flottent à la surface pendant plusieurs semaines avant de couler. Et si par mégarde un poisson les avale, le bâtonnet en plastique est susceptible de lui causer une occlusion intestinale.

Ajoutez à cela que leur dissolution libère des composés toxiques, et vous comprenez pourquoi la loi Biodiversité fût applaudie avec tant de vigueur. Mais ce bref récapitulatif ne répond à la question initiale : qu’en est-il du lavage des oreilles ?

 

Se nettoyer les oreilles est tout sauf nécessaire

 

Oui, vous avez bien lu. Il n’est pas obligatoire de se laver les oreilles. Les médecins ORL n’ont de cesse de le répéter : l’oreille est un organe autonettoyant.

À l’aide du cérumen, le conduit auditif expulse automatiquement les cellules mortes et les déchets de kératine. En utilisant un coton-tige, vous repoussez ces éléments vers le tympan et favorisez l’apparition de bouchons.

Si vous êtes de ceux dont les oreilles coulent beaucoup, un décrassage tous les 15 jours suffit amplement. Munissez-vous d’un mouchoir et passez délicatement votre doigt sur la surface visée.

À titre d’information, les mousses nettoyantes vendues en pharmacie ne conviennent au nettoyage régulier des oreilles. Elles sont conçues pour faire place nette en cas de conduit bouché.

 

Les alternatives au coton-tige classique

 

Malgré sa toxicité, le coton-tige est entré dans nos mœurs. Vous avez l’habitude de l’utiliser et ne prévoyez pas de renoncer à ce geste de sitôt. Ne vous en faites pas, il existe des possibilités plus saines pour la planète.

 

Les cotons-tiges écologiques

Certaines enseignes n’ont pas attendues la promulgation de la loi Biodiversité pour agir en faveur de la planète Terre. Cotons-tiges en bambou, en carton ou en bois, ces accessoires sont en tout point semblables aux souvenirs de votre enfance.

Cependant, grâce à leurs matériaux, une fois rejetés dans les océans, ils ne présentent pas de dangers. Imbibées d’eau, les fibres naturelles se transforment en une pâte malléable qui se dissout rapidement.

 

L’oriculi japonais

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de cet instrument d’hygiène. En provenance directe du Japon, l’oriculi se présente sous la forme d’un fin bâtonnet muni d’une anse. Très efficace pour retirer le cérumen, il est aussi réutilisable et 100 % biodégradable.

Le 1er janvier 2020, les cotons-tiges en plastique disparaîtront du territoire Français. Avec eux, c’est une habitude vieille de plusieurs décennies qui s’en va. Heureusement, il existe des moyens de se laver (ou pas) les oreilles sans blesser la planète.

 

 

No Comments

Post A Comment