Au tour de Visa, eBay et Mastercard de se retirer de la création de la crypto monnaie populaire Libra, à la suite du départ de Paypal - LRA
15914
post-template-default,single,single-post,postid-15914,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,mkd-core-1.3.3,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-18.2.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

Au tour de Visa, eBay et Mastercard de se retirer de la création de la crypto monnaie populaire Libra, à la suite du départ de Paypal

Libra

Au tour de Visa, eBay et Mastercard de se retirer de la création de la crypto monnaie populaire Libra, à la suite du départ de Paypal

Il n’a pas fallu longtemps pour que la décision tombe. Peu de temps après le départ de Paypal, c’est au tour de Visa, eBay et MasterCard maintenant de se retirer en tant que partenaires de l’association Libra. Cette organisation, qui développe la monnaie numérique de Facebook, se réunirait prochainement pour signer un accord.

Une décision attendue, un coup de massue pour Facebook

 

Plusieurs grandes parties impliquées dans la cryptomonnaie Facebook « Libra » se retirent du projet. Cela inclut les sociétés de cartes de crédit Mastercard et Visa. C’est une grande déception pour les créateurs de Libra, car des sociétés telles que Visa et Mastercard jouent un rôle important dans les transactions de paiement en Amérique et en Europe.

Mastercard, Stripe, Visa et Mercado Pago ne participent plus. La société de paiement Paypal a déjà quitté le projet la semaine dernière. Cela signifie qu’aucun processeur de paiement américain ne participe à la nouvelle devise cryptographique de Facebook.

 

Scepticisme et avertissements, le timing n’est pas surprenant

 

L’exode massif des fondateurs survient la veille d’un important rendez-vous de la monnaie. Là, les membres originaux de l’Association Libra signent une charte officielle qui énonce leurs responsabilités et leurs devoirs. Il n’est donc pas surprenant que des partis qui doutent se retirent maintenant.

Les sociétés de paiement sont moins enthousiastes à l’égard de la cryptomonnaie, principalement en raison de la réaction des autorités de réglementation. Ils ont répondu avec beaucoup de scepticisme à la cryptomonnaie de Facebook. Et pour les sociétés de paiement, une bonne relation avec les régulateurs est tout simplement importante.

En outre, l’initiateur Facebook a averti que « la monnaie et les produits et services associés » pourraient ne pas arriver à temps.

 

Décrochage Visa et Mastercard

 

Visa continue de suivre le projet, mais estime que l’association Libra doit d’abord démontrer que le projet peut être conforme aux règles officielles. EBay écrit de son côté et affirme qu’il respecte les projets de la monnaie, mais qu’ils ont décidé de ne plus participer à sa création. Pour le moment, eBay affirme se concentrer sur leur propre mode de paiement.

Facebook est l’initiateur de la cryptomonnaie Libra, mais n’a aucun contrôle total dessus. Dès que ce mode de paiement sera mis en circulation, Facebook aura autant de voix que les autres fondateurs de The Libra Association.

 

La cryptomonnaie Libra n’est pas en danger

 

Le projet n’est pas menacé par le départ de Visa, Mastercard et d’autres grands partis, explique l’association Libra. La composition des membres peut changer. La monnaie se dit flexible grâce à la conception et à la structure ouverte du projet. L’association Libra attend donc avec impatience la réunion de trois jours au cours de laquelle ils annonceront les premiers membres officiels de l’Association Libra. Les parties qui participent encore incluent Uber, Vodafone et Spotify.

No Comments

Post A Comment