Comment la tricopigmentation peut aider à retrouver confiance en soi ? - LRA
15991
post-template-default,single,single-post,postid-15991,single-format-standard,bridge-core-2.2.3,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-23.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

Rehausser l’estime de soi grâce à la tricopigmentation

tricopigmentation

Rehausser l’estime de soi grâce à la tricopigmentation

Après un traitement de cancer ou à la suite d’une maladie génétique, avec le progrès de la médecine, les chercheurs ont trouvé une solution à la calvitie ou même les cicatrices qui pourraient nuire à l’estime de soi considérant les regards portés par les autres : la tricopigmentation. Contrairement aux années antérieures donc, nous n’avons plus à nous y faire. Soyez-en rassuré.

La tricopigmentation c’est quoi ?

Il est indéniable de dire que les effets secondaires de la chimiothérapie sont visibles. Mais grâce à la tricopigmentation, qui vise à dissimuler les imperfections engendrées par la perte de cheveux, ces effets sont estompés. Il s’agit d’un leurre par le biais du maquillage qui est effectué sur un crâne rasé pour combler la partie parsemée. Dans un terme plus simple, elle est l’équivalent d’un tatouage semi-permanent. En effet, il s’agit d’une injection de pigment dans le derme du cuir chevelu pour obtenir une apparence de forte densité sur les cheveux du client. De ce fait, la clairance des cheveux n’est plus si remarquable que l’on  pense. Elle vise tant les hommes que les femmes. De l’autre côté, nous pensons que la tricopigmentation  est faite uniquement pour le cuir chevelu. Aujourd’hui, l’esthétique connait une immense évolution inratable. Oui, elle peut se faire sur les aréoles mammaires. Ce n’est pas uniquement sur le cuir chevelu, mais aussi sur les aréoles mammaires qui se sont trop éclaircies ou pour masquer les cicatrices opératoires. C’est une intervention post-cancer. La dermo-esthétique est un remède à tout, à la fois réparatrice et corrective.

Comment se déroule la tricopigmentation ?

Dans le but d’atteindre un résultat effectif de la tricopigmentation, les séances doivent être respectées. La durée du traitement est en fonction du tissu du cuir chevelu, du système immunitaire, et de la régénération des cellules. La durée d’une séance varie de la zone à l’autre ; en moyenne, elle est de trois heures au minimum. Pour changer son apparence, il faut donc avoir de la patience. Elle peut se répéter à trois fois. Mais dès la première intervention, vous y remarquerez déjà une grande différence. Au niveau mammaire, elle corrige le teint des aréoles ou les cicatrices résultant des opérations en les tatouant. La tricopigmentation n’est pas si douloureuse. Il faut tout de même avoir l’avis de son médecin avant l’intervention ou consulter un dermatologue en cas de doute. Pour trouver des experts dans ce domaine, visitez ce site.

Précaution à prendre

Similairement à toute intervention médicale, quelques précautions sont à prendre en  compte. Il ne faut surtout pas mouiller la zone tatouée dans les 48heures qui suivent, il faut garder les pansements. Jusqu’à la fin de la cicatrisation des aréoles,  il est conseillé de ne pas omettre le nettoyage avec des produits doux adressés par le professionnel. D’autre part, il faut l’abstention de l’utilisation des shampoings la première semaine après la pigmentation étant donné que la plupart n’ont pas des pH neutres qui pourraient agresser le cuir chevelu qui est encore fragile. Il faudrait juste appliquer sur celui-ci une crème prescrite par le professionnel en la matière pour l’hydrater puisque vous pourrez être tentés de le gratter.

No Comments

Post A Comment