Financer un projet ou une entreprise : que choisir ?
16703
post-template-default,single,single-post,postid-16703,single-format-standard,bridge-core-2.2.3,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-29.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive

Financer un projet, financer une entreprise ou investir dans une entreprise : que choisir ?

Financer un projet ou une entreprise

Financer un projet, financer une entreprise ou investir dans une entreprise : que choisir ?

Lorsque vous contractez un prêt ou que vous récupérez le montant de votre épargne, vous êtes en mesure d’utiliser l’argent à votre bon vouloir. Vous pouvez l’utiliser pour financer un projet, financer une entreprise ou encore investir dans une entreprise. Le choix à opérer dépend de votre objectif et de vos aspirations pour le futur. Avant d’opter pour l’une des trois alternatives, prenez le soin de mesurer leurs avantages et inconvénients.

Financer un projet : ce qu’il faut savoir

Avec le montant de votre épargne ou l’argent que vous avez obtenu grâce au crédit personnel, vous pouvez financer tout type de projet. Entre l’organisation d’un mariage, la préparation de la rentrée scolaire des enfants, vivre de belles vacances au large des côtes Caraïbes, ou encore constituer un apport pour un achat immobilier… Les projets ne manquent pas. Ce type d’investissement a pour but de satisfaire ou de combler un besoin à court terme. Ce qui en ressort de positif, c’est que vous réalisez un rêve qui vous tenait à cœur. Dans le cas de l’organisation d’un mariage par exemple, vous franchissez une étape importante dans votre vie.

D’un autre côté, ce type de financement n’est qu’un passif qui vous fait dépenser sans pour autant renflouer vos caisses en retour. Si votre crédit à la consommation vous a servi de financement, cela voudra dire que vous vous êtes endetté au nom dudit projet. Et vous risquez de regretter vos choix si vous n’avez pas une excellente assise financière. Le meilleur conseil à suivre, c’est de bien mesurer l’ampleur de projet et de bien réaliser les dépenses.

Financer une entreprise : ce qu’il faut savoir

Utiliser votre épargne comme autofinancement pour lancer votre propre entreprise est une excellente idée. Le principal avantage est que cela vous coûte beaucoup moins que si c’était un emprunt. Les fonds en question (votre épargne) sont immédiatement disponibles et ne sont pas taxés avec des intérêts. Vous devenez alors un actionnaire qui détient des parts dans l’entreprise ou la totalité des parts en l’absence d’autres investisseurs.

En finançant votre entreprise, vous occupez une place prépondérante dans le fonctionnement de cette dernière, car votre implication y est directement liée. Vous n’êtes nullement tenu de rendre des comptes à qui que ce soit, même en cas de faillite. Malheureusement, avec cette option, votre capacité financière est fragilisée et vous risquez d’être à court de liquidité en cas d’imprévu.

Lorsque votre crédit vous sert d’apport pour le financement de l’entreprise, cela présente quelques risques. En cas de faillite de l’entreprise par exemple, vous vous retrouvez en situation de surendettement et en incapacité de rembourser les mensualités à échéance. La banque se verra contrainte d’hypothéquer votre bien, ou bien vous devrez recourir à un rachat de crédit.

Investir dans une entreprise : ce qu’il faut savoir

C’est le type de financement qui peut vous rapporter de gros gains en l’espace de peu de temps. Il est quand même important de souligner que les risques qui y sont liés sont là la hauteur des avantages. Il est donc préférable de consulter un professionnel tel qu’un expert-comptable avant de vous lancer.

Investir dans une entreprise consiste à acheter des actions afin de détenir des parts et de devenir un associé à part entière. Pour ce type de placement, les entreprises cotées en Bourse sont très prisées. Approchez-vous d’un courtier qui vous orientera vers les sociétés qui maintiennent de bonnes performances depuis quelques années. Vous réduisez ainsi les risques de pertes.

En dehors des entreprises déjà cotées en Bourse, les PME s’avèrent aussi de belles opportunités d’investissement. Vous achetez à moindre coût les parts d’une société en phase de création dont les prédictions sur les perspectives de développement sont excellentes. Attendez qu’elle fasse ses preuves avec d’excellents chiffres d’affaires puis cédez votre part du capital.

Voici les trois différents types de financement et d’investissement. Pendant que le premier consiste à réaliser des dépenses sur des projets, les autres sont d’excellents moyens pour accroître votre patrimoine.

 

No Comments

Post A Comment